Voyez ce qu'il ce passe sur nos reseaux sociaux et rejoignez-nous

Abdullah ibnu amr rapporte qu'un homme est venu trouver le Prophete et lui a demande quel etait le meilleur islam.  Le Prophete a dit : « C’est de nourrir les pauvres, de dire le « Salam »  a ceux que tu connais et  ceux que tu ne connais pas »
[al boukhari ]

« Recherchez ma benediction en faisant du bien a vos faibles car Allah ne vous donne Son soutien et votre subsistance que par egard pourvos faibles. »
[Rapporte par Abou Dawud)

Ibn Abbas rapporte du Prophete -alayhi salat wa salam- qu'il a conseille un homme en ces termes :
Tire benefice de cinq choses avant cinq choses :

  ta vie avant ta mort,
  ta sante avant ta maladie,
  ton temps libre avant ton activite,
  ta jeunesse avant ta vieilliesse,
  ta richesse avant ta pauvrete -
[ Hadith Authentique rapport par El Hakim 306/4 ]

Selon Abou Hourayra (RadiAllahou anhou), le Messager de Dieu (Alayhi salat wa salam) a dit : "Jamais aumone n'a rien diminu d'une richesse".

(Mouslim)

At tirmidhi rapporte selon Abi Barza que l’Envoye d’Allah- Alayhi salat wa salam- a dit:
« Les pieds du serviteur ne bougeront pas de leur place le jour de la resurrection avant d'avoir ete interroge sur quatre choses :
sur sa vie et comment il l'a puise ?
Sur sa jeunesse et comment il l'a passe ?
Sur son argent et comment il l'a acquis et dpens ?
Sur sa science et comment il l'a utilise ?"
(hadith hassan).


"Notre Prophète (alayhisalat wa salam) a dit « Celui qui soulage la détresse d’un autre, Allah le soulagera dans ce bas-monde et dans l’au-delà ».

[Rapporté par Mouslim]



D'après Abou Darda (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

« Le soleil ne s'est jamais levé sans qu'il n'y ai à chacun de ses côtés deux anges qui appellent : Ô Allah ! Donne une compensation à celui qui dépense et accorde la ruine à celui qui ne dépense pas ».

(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°917)

D'apres Zayd ibn Thabit (qu'Allah l'agree), le Prophete (Alayhi salat wa salam) a dit: « Allah ne cesse d'etre aux cotes de son serviteur tant que son serviteur est aux cotes de son frere ».
[ Rapport par Tabarani et authentifie par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n° 2619 ]

« Chaque femme, comme chaque homme, doit porter le fardeau du service d’Allah et apporter un plus  a la Oumma (communaut islamique), en fonction de ses propres talents et de son aptitude la meilleure.
Cette tache est encore plus imperative aujourd’hui, en raison du declin de la Oumma et du sommeil dans lequel elle se trouve. Personne ne peut ni ne doit s’y soustraire.  »
[ ismail Al Farouqi ]

"Ne decois jamais un mendiant qui se tient a ta porte. Donne-lui ne serait-ce qu'une datte ou meme moins, car il est un don que Dieu t'envoie. Si tu n'as rien a lui donner, renvoie-le gentiment, avec des mots aimables et en lui promettant quelque chose."
[ L'imam Al Haddad, "Livre de l'aide" ]


 


La solidarité envers les croyants se manifeste à plusieurs niveaux :

On peut être solidaires envers eux en les aidant par ses biens, par son influence, par l’effort physique et en se mettant à leur service. La solidarité se manifeste aussi par le fait de les conseiller, de les orienter, d’invoquer Allah en leur faveur, de Lui demander de leur pardonner et d’éprouver de la peine pour eux.

La solidarité envers les croyants est proportionnelle à la foi. Plus la foi est faible, plus le sentiment de solidarité est faible. Et plus la foi est forte, et plus le sentiment de solidarité se renforce.

Le prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam était le plus solidaire des hommes envers ses compagnons à tous les niveaux, et la solidarité de ses adeptes sera fonction de leur conformité aux enseignements du prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam.

Certaines personnes se rendirent auprès de Bishr Al Hâfî -qu’Allah lui fasse Miséricorde- un jour de grand froid. Ils le virent habillé très légèrement et tremblant de froid.

« Ils lui demandèrent : Que se passe t’il o Abû Nasr ?

Il répondit : J’ai pensé aux pauvres et au froid qu’ils devaient endurer. Comme je n’avais rien à leur offrir pour leur prouver ma solidarité, j’ai décidé de leur être solidaire en partageant leur souffrance. »

Source : Kitab al Fawa'id de l'imam Ibn Al Qayyim ( rahimullah)

« Vous êtes la meilleure communauté, qu'on ait fait surgir pour les hommes. Vous ordonnez le convenable, interdisez le blâmable et croyez à Allah. » (S.3/V.110)