GAZA

Le droit à la santé est l’un des droits fondamentaux de tout être humain*.Pourtant, les habitants de Gaza souffrent d’un manque d’accès aux soins en raison des restrictions imposées par Israel.

Après 12 ans de blocus de la bande de Gaza la situation des habitants se détériore de façon inquiétante :

  • pénurie de matériel médical, de médicaments essentiels et de services de diagnostic
  • coupure d’électricité continuelle qui a pour conséquence d’interrompre les interventions chirurgicales
  • manque de liberté de circulation, pour les malades nécessitant un transfert, les patients de la bande de Gaza doivent demander des permis à l’autorité israélienne. Or en 2018, seulement la moitié des patients ont été autorisés à sortir pour accéder aux soins.

 

Face à ce constat alarmant, l’association Qassama en collaboration   avec la fondation de la Générosité pour les oeuvres Humanitaires de Gaza ont décidé me mener un projet afin d’apaiser les enfants malades et leurs parents.

En Août 2018, grâce à vos dons nous avons pu récolter la somme de 2 060 €, Al Hamdoulilah.

Cette somme a été distribuée à 26 enfants hospitalisés dans le service néphrologique de l’hôpital de Gaza.

*La Constitution de l’OMS stipule que « la possession du meilleur état de santé qu’il est capable d’atteindre constitue l’un des droits fondamentaux de tout être humain, quelles que soient sa race, sa religion, ses opinions politiques, sa condition économique ou sociale ».inspiré celui de la Déclaration universelle consacré aux droits humains à la santé.